Surmortalité

Le site Euro momo et l’INSEE ont publié des chiffres officiels pour la période Mars/Avril/Mai , et début 2020 plus généralement.

On voit clairement qu’en Europe certains pays n’ont pas eu du tout de surmortalité.

On voit qu’en France certains départements n’ont pas du tout été touchés.

On voit que les pays confinés n’ont pas eu moins de surmortalité que les pays non confinés ou partiellement confinés. C’est même plutôt le contraire.

On voit aussi que la surmortalité ne concerne que les personnes de plus de 65 ans.

Pour la France, on constate que le pic de surmortalité a duré exactement 1 mois, du 20 Mars au 20 Avril (sans lien apparent avec confinement ou déconfinement). Et qu’en Mai la mortalité est légèrement inférieure à ce qu’elle était en 2019.

Des études ultérieures ou des enquêtes judiciaires montreront peut-être quelle part est à attribuer directement au Covid19 et quelle part est à attribuer à une mauvaise gestion de cet épisode sanitaire (l’interdiction de prescrire donc de soigner, le choix du confinement et  ses morts induites, le non soin voire l’euthanasie dans les maisons de retraite, etc.). Sans omettre le fait que certains, morts en ayant été testés positifs (et on sait que les tests étaient très peu fiables) ne sont pas morts pour cette raison, mais on été comptabilisés parmi les morts du Coronavirus (négligence dans la panique ou fraude induite?).

Sans omettre non plus la responsabilité énorme, première , mais non admise, de la PEUR et de tous ceux qui l’ont propagée. Essentiellement la presse et les médias, mais aussi des médecins , des scientifiques et des responsables politiques ayant basculé du mauvais coté de la force, en devenant alarmistes et anxiogénes, ce qui tue à coup sur les plus vulnérables.

Ce qui détériore plus globalement l’ambiance générale , le climat émotionnel et l’immunité collective, alors qu’il aurait fallu rassurer (cf. Pr Raoult) et apaiser.

marsavrilmai

Ce qui apparaît d’ors et déja c’est que la mortalité du covid19 n’est probablement pas celle d’une « grippette » mais plutôt celle d’une forte grippe saisonnière comme il y en a eu déja 10 à 12 depuis 1948. (Une tous les 6 ans en moyenne.)

tableau-1-la-surmortalite-lors-des-principales-epidemies-depuis-1945-1

Ce qui est possible en revanche c’est que cela  aurait pu ne causer que le même nombre de morts qu’une « gripette » (comme à Taïwan, Hongkong, Corée du Sud, Allemagne, Portugal) si cette crise (artificiellement gonflée que ce soit en France ou dans le Monde) avait été gérée correctement, sans interdiction de prescrire, sans alarmisme et en écoutant les conseils des meilleurs plutôt que ceux au service des labos ne cherchant dans cet épisode qu’une occasion en or pour faire fructifier leur capital.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s