Robert Wyatt

wyatt.jpg

Robert Wyatt fut d’abord l’excellent batteur-chanteur de Soft Machine puis de Matching Mole.

En 1973, au cours d’une « fête disons très arrosée », et parce que sa petite amie, furieuse, vient de débarquer, il essaie de se planquer sur le balcon mais c’est un jour maudit , il chute du quatrième étage…

Il restera cloué dans un fauteuil roulant pour le reste de ses jours…

Un an après, sort le légendaire et magique  Rock Bottom , une étoile qui brille depuis lors dans le firmament…

(Rock bottom est un jeu de mot intraduisible au choix par « Toucher le fond », « Fondement du rock », « Cul de pierre »…)

L’albumOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Faces  a et b

  1. Sea Song – 6:31
  2. A Last Straw – 5:46
  3. Little Red Riding Hood Hit the Road – 7:40         ///
  4. Alifib – 6:55
  5. Alifie – 6:31
  6. Little Red Robin Hood Hit the Road – 6:08

… »Pendant l’enregistrement, j’ai donc fait appel à des musiciens en fonction des besoins spécifiques de chaque chanson. C’était la bonne méthode de travail. J’ai tour à tour sollicité les services de Gary Windo à la clarinette et au sax ténor, de Montgezi Feza aux trompettes, d’Hugh Hopper et de Richard Sinclair à la basse et de Laurie Allan à la batterie. D’autres contributions sont plus accidentelles, notamment celle Mike Oldfield et d’Ivor Cutler. »…

Un éclairage sur cette période:

« L’espace du dedans » par Robert Wyatt  (Propos recueillis par Sylvain Fesson).

 

  robert-wyatt-by-fabio-barbieri.jpg

Photo © 2009 Fabio Barbieri

Depuis 1966, Robert Wyatt (né en 45 à Bristol) était le batteur-chanteur de Soft Machine  (avec Kevin Ayers /basse & chant, Mike Ratledge /claviers et Daevid Allen /guitare).Soft Machine fut l’un des groupes fondateurs du rock progressif, puisant dans le jazz libertaire, le psychédélisme, les techniques de collages et le surréalisme, alternant des chansons pop déglinguées et des improvisations débridées.En désaccord croissant avec l’orientation trop cérébrale du groupe, il le quitte en 1971 après Fourth pour former Matching Mole…Deux albums sortent en 1972 : Matching Mole, et Little Red Record (produit par Robert Fripp de King Crimson).

Début 1973, Robert préparait le troisième album du groupe quand sa chute le rend paraplégique.
C’est dans ce contexte particulier que naît Rock Bottom qui sera produit par Nick Mason (batteur de Pink Floyd)  et c’est ce qui fait probablement de Rock Bottom un disque toujours aussi  étrange…

Il sort le 24 juillet 1974 .C’est aussi le jour du mariage entre Alfreda Benge et Robert Wyatt. Alfreda c’est  Alifie ou Alfie qui  est créditée pour la pochette (« Cover by Alfreda Benge ») mais aussi comme « Voice » sur le second morceau de la face B dont le titre lui est dédié.

Nouvelle pochette plus colorée lors de la réédition (toujours par Alfreda…)

…/ « Un jour, des années après sa sortie, Rock Bottom a été réédité. Alfie a alors pensé que l’artwork n’était plus en phase avec l’époque. Elle a eu une nouvelle idée. Elle a fait une peinture très colorée qui met l’accent sur les enfants qu’on voyait dans l’arrière plan de la première pochette. Je crois que l’idée lui a inconsciemment été soufflée par la révélation du sens de Sea Song. Quelque part, cette femme et cet homme qui rejoignent la flore sous-marine, c’est nous./…

42635075_p.gif

Elle restera sa compagne et sa muse depuis ce temps  jusqu’à présent.

photo1_big.jpg

***

Dès les premières notes de « Sea Song », on comprend qu’il se passe quelque chose tandis qu’ une voix sans âge ,flottante, séraphique, limpide et délicate  nous emporte au ralenti vers des profondeurs pacifiques et abyssales, parmi les étoiles de mer et les sirènes…
L’album est traversé tout au long par un mélange de joie pure et de mélancolie profonde qui le rend si envoutant et troublant…

La  première face (3 morceaux) finit avec les trompettes syncopées de Mongezi Feza qui se superposent juqu’ à la transe et explosent en feu d’artifice.  (Particularité pas très évidente:la deuxième partie du morceau est identique à la première, sauf que la bande est passée à l’envers.)

La deuxième face avec « Alifib/Alifie » dédiée à Alfreda nous plonge dans une introspection mélancolique et nostalgique qui donne des frissons. Elle peut être assez oppressante,voire angoissante et déstabilisante à la première écoute mais elle révèle toujours plus, ensuite, sa très grande richesse musicale et émotionnelle.

Avec le deuxième « Little Red Robin Hood Hit The Road », on passe en un claquement de doigts des fonds abyssaux à une envolée vers les cieux, un peu délirante et « olfieldienne »…

Et l’album se termine par une sorte de chant celtique ( la voix gutturale d’Ivor Cutler) où se mêlent des sons de cornemuse et les cris des mouettes , qui cessent  brusquement en un ricanement âcre et grinçant .

Sea song en live en 1975

Robert Wyatt – « Sea Song » par nantrue 

 

Sea Song (Chanson De La Mer)

You look different every time
Tu sembles différente à chaque fois
You come from the foam crested brine
Tu viens de l’écume mousseuse de la mer
Your skin shining softly in the
Ta peau brille doucement au
Moonlight.
Clair de lune.
Partly fish, partly porpoise, partly
Une partie de poisson, une partie de marsouin, une partie
Baby sperm whale.
De sperme de bébé baleine.
Am I yours, are you mine
Suis-je à toi, es-tu mienne
To play with ?
Pour jouer ensemble ?

Joking apart,
Blague à part,
When you’re drunk you’re terrific,
Quand tu es ivre tu es formidable
When you’re drunk I like you mostly
Quand tu es ivre je t’aime la plupart du temps
Late at night, you’re quite alright.
Tard dans la nuit, tu es parfaitement bien.
But I can’t understand
Mais je ne peux pas comprendre
The different you in the morning
Les differents toi le matin
When it’s time to play at being
Quand il est temps de jouer a être
Human for a while.
Humain pour quelque temps.
Please smile.
Souris s’il te plait.

You’ll be different in the spring, I know
Tu seras différente au printemps, je sais
You’re a seasonnal beast,
Que tu es une bête de saison,
Like a starfish that drift in with the tide.
Comme une étoile de mer qui dérive avec la marée.
So until your blood runs to meet
Ainsi jusqu’à ce que ton sang coule à
The next full moon,
La prochaine pleine lune,
Your madness fits in nicely
Ta colère s’accommodera agréablement
With my own.
Avec la mienne.
Your lunacy fits neatly with my own,
Ta folie s’accordera habilement avec la mienne,
My very own.
Avec la mienne.
We’re not alone.
Nous ne sommes plus seuls.

 

Le même de nos jours, (Wyatt y ressemble à une sorte de père Noël débonnaire).

 

Robert Wyatt – Sea Song par robojames

 

 

Alifib en live en 1975.

Robert Wyatt chante Alifib par HeuresIndues


A écouter au coeur de la nuit, en période de coup de blues, effet garanti!

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s