Le mystère des seins

C’est de notoriété publique : les hommes aiment les seins des femmes. Mais pourquoi ? Tout le monde n’est pas d’accord sur ce point. Certains pensent par exemple qu’une femme à forte poitrine est perçue comme fertile et capable de nourrir convenablement son bébé (dans la même lignée que des hanches larges favorisent l’accouchement…)

Il existe plusieurs autres théories expliquant l’attirance des hommes pour les seins des femmes.

La plus récente est proposée par le psychologue Larry Young qui défend l’idée qu’elle viendrait d’un circuit de neurones particulier servant à favoriser l’attachement d’une mère pour son petit pendant l’allaitement, mais aussi à son partenaire qui stimule la poitrine durant les rapports sexuels. En caressant les seins, les hommes pousseraient les femmes à les aimer davantage…

tumblr_mdl68rCchY1rfo9pxo1_1280.jpg

(L’espèce humaine est à part. Les hommes sont les seuls mâles du règne animal à s’intéresser à la poitrine des femelles durant un contexte sexuel, et les femmes constituent le seul exemple où les seins prennent du volume durant la puberté sans grossesse.)

Tout serait donc régi par un réseau de neurones qui s’établit chez la femme pour faciliter l’attachement à son petit durant l’allaitement. Il serait aussi emprunté quand, dans un rapport sexuel un homme caresse la poitrine de sa partenaire, ce qui la pousserait à focaliser son attention et son amour sur son amant…

Larry Young a pour spécialité l’étude des bases neurologiques des comportements sociaux complexes. Il explique qu’au moment de l’allaitement, lorsque le bébé suce le mamelon de sa mère, celle-ci voit son cerveau inondé d’une hormone appelée ocytocine, célèbre car fortement associée à l’amour et à l’attachement. Ainsi, la femme accorde toute son affection à son petit.

tumblr_miq3ljwXbX1rfo9pxo1_1280.jpg

La poitrine joue aussi un rôle important lors des rapports sexuels et participe activement à l’excitation. Il a été montré que des caresses sur cette région activent les mêmes régions du cerveau que la stimulation du vagin ou du clitoris. Et comme pour les nourrissons qui se restaurent, les gestes délicats d’un amant induisent un relargage massif d’ocytocine. La cible de l’attention féminine, dans ce cas, n’est autre que son partenaire.

mathilda_may.png

6237728d-s.jpg

Capture.JPG

tumblr_nx9g95cRXg1unucaro1_500.jpg

3140905482_1_18_1SmuyygR.jpg

tumblr_lpqoxhNBiJ1r0kduko1_1280.jpg

tumblr_m0ltmdeooe1qip81l

tumblr_mvjmmlshxw1rsj72ao1_500

pix53359

tumblr_lrvo1qifno1qzjc1r.jpg

tumblr_mmotvxlUzN1qlu1w6o1_500.jpg

tumblr_m6l12eJntq1rvaoq4o1_500.jpg

tumblr_mvi49hUXOp1rsj72ao1_500.jpg

source
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s